Projets, Sénégal

Sensibilisation à la protection de la mangrove et la forêt

Le dédale des mangroves

Le dédale des mangroves

Dans la Communauté Rurale de Toucabouta, la mangrove est en danger. Pour Asmae et Action Jeunesse Environnement, l'implication des populations locales est indispensable pour ralentir la dégradation de l'environnement et reboiser la zone.

Contexte :

La mangrove est caractéristique des embouchures de fleuves ou de littoral tropical soumis au balancement des marées. Elle est riche d'un écosystème particulier. Caractérisée par la prolifération de palétuviers, c'est une grande zone de reproduction pour les poissons, les fleurs des palétuviers sont très appréciées par les abeilles. Au niveau environnemental, la mangrove est une véritable protection contre l'érosion côtière.

La mangrove est un écosystème très riche mais qui tend à se réduire.

Ces ressources naturelles subissent de fortes dégradations causées notamment par l’homme (abattage abusif d’espèces protégées, feux de brousse…). Le manque d’informations et  d’encadrement pousse les familles à orienter leur comportement vers une dégradation des ressources plutôt qu’une préservation.

Les populations de Toubacouta vivant dans ces écosystèmes ont souhaité ralentir les dégradations. Ils souhaitent être accompagnés par l’ONG AJE notamment dans la sensibilisation et l’éducation environnementale.

Ce projet vise à encourager la participation, l’implication et la compréhension des communautés à la protection de la mangrove et de la forêt.

Des activités de reboisement et de régénération ont été organisées dans un premier temps dans 4 villages pilotes particulièrement menacés. Les populations qui ont participé aux travaux ont pu ensuite recevoir une sensibilisation de qualité.

Les femmes et les jeunes sont particulièrement impliqués dans ce projet pilote comme acteurs de changements.

Plus de 52% de la population totale de la Communauté rurale de Toubacouta est composée de jeunes. Ouverts d’esprit, dynamiques et intéressés, il faut qu’ils comprennent très vite que la protection des ressources naturelles est primordiale. 6 écoles pilotes ont reçu des modules spécifiques d’animation sur cette thématique dont plus de 730 jeunes issus de l’enseignement primaire.

Au total plus de 11 110 bénéficiaires directs.

Ce projet se répartit sur les années 2011 et 2012 . D’ailleurs il est possible de lire le compte-rendu des chantiers des jeunes belgo-sénégalais (juillet 2011) et (juillet 2012) qui ont travaillé à la plantation de milliers de plants de mangroves.

Ce projet est un co-financement CNCD-11.11.11  et Asmae.

On en parle à la radio !

Le 30 mars 2012, l'émission Nuwa (La Première, RTBF), présentée par Corinne Boulangier, recevait Mathilde d'Asmae à propos de ce projet. Cliquez ici pour écouter l'émission.

 

.

Les commentaires sont fermés.