Réflexions

un monde bascule

Le décret pris par Donald Trump fin janvier 2017 contre 7 pays et une religion sera probablement un de ceux parmi les plus terrifiants. Les précédents semblaient déjà énorme mais c'est bien celui-là qui détermine  fera dire, à l'instar des attentats du 11 septembre 2001, que le monde ne sera plus jamais le même. Un président populiste a osé stigmatiser sept pays, en les associant à des pays terroristes tout en omettant, du reste, le grand allié l'Arabie Saoudite, de cette liste. Justement ce dernier pays et ses voisins comme le Qatar, sont la source de beaucoup de maux dont, justement, celui du 11 septembre, notamment.

Donal Trump oublie un peu vite que la famille Ben Laden a financé, directement ou indirectement, les attentas du 11 septembre. l'un des leurs, Oussama, bien qu'il est officiellement considéré comme l'enfant terrible de la famille, n'en est pas moins responsable. Mais au lieu de viser la première source de financement du terrorisme, Trump cloue au pilori sept états maudits parmi les plus pauvres de la planète ou au prise avec la tourmente terroriste : la Libye, le Soudan du Nord, la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Yémen et la Somalie.

La mesure pris par Donald Trump a eu un effet immédiat bloquant ainsi des centaines de personnes dans des zones internationales de certains aéroport, des personnes coincées dans des pays qui ne sont pas les leurs, sans aucune possibilité de recours. La mesure est grave parce qu'elle stigmatise une communauté. Tous les musulmans de ces sept pays ne sont pas des terroristes. Les organisations des Droits de l'Homme américains ont réussi à suspendre ce décret en portant l'affaire devant les tribunaux, mais la nomination du 9e juge de la cour suprême fait craindre le pire vu qu'actuellement la majorité de ces juges sont des conservateurs pur et dur. La Cour suprême pourrait alors confirmer les décrets du président.

La mesure américaine fait des vagues dans tous les pays du monde. Certains pays envisage déjà de remettre au goût du jour l'utilisation des visas pour les citoyens américains devant voyager. Des manifestations s'organisent dans les aéroports ainsi que dans les rues des grandes villes. Des pétitions circulent. Un décret présidentiel n'aura jamais fait couler autant d'encre tant son contenu dégoute.

Seuls les populistes se réjouissent, ceux-là même qui ont voté pour lui bien sûr mais aussi qui soutiennent les thèses d'exlusion d'une partie de la population mondiale sous le prétexte de la religion.  Alors qu'un président des Etats-Unis se doit être une autorité au dessus de tout soupçon, au service de tous les citoyens, les appels à la haine ne font qu'exacerber la bête immonde qui sommeille chez certains extrémistes comme ceux du Ku Klux Klan. Ainsi, un vieux blancs, avec sa pleine sagesse d'être supérieur a tué un indien et blessé son frère parce qu'ils étaient de peau brune et don des terroristes. Pour prêter allégeance à son gourou, du nom de Trump, cet homme n'a pas hésité à devenir un justicier pour faire respecter la loi de Trump.... Eliminer tous les terroristes qui se promènent librement aux USA.

La société américaine est déjà par essence violente, Trump pousse le bouchon plus loin en permettant aux américains qui se sentent menacé de se faire justice. Oui, le monde bascule vers des régimes populistes qui agitent l'épouvantail du terrorisme pour assoir plus de pouvoir et détruire les liberté.

Il suffit de voir ce qui se vit en Turquie avec Erdogan qui a réunit entre ses mains quasiment tous les pouvoirs et qui jettent des anathèmes de haine sur la tête des Allemands les accusant d'utiliser des méthode nazie lorsqu'ils empêchent Erdogan de venir en Allemagne pour organiser un vote en vue de lui octroyer tous les pouvoir, ce dimanche 5 mars 207. Vladimir Poutine qui maintient sa pression en Ukraine (1) et donc contre les pays membres de l'OTAN. Lors des élections françaises, la montée de l'extrême-droite inquiète de moins en moins de monde. On verra dans 50 jours les résultats du premier tour. A chaque fois, ce sont des discours de haine qui prévalent, aussi en Chine, au Japon, aux Philippines sur le reste. Que dire des débordement de la gouvernance malhonnête des hommes et femmes politiques belges.  Les détournements de fonds des mandataires politiques sont aussi violent que le discours du bouffon de service qui prétend que les politiques doivent être encore plus payé que ce qu'il ne sont... C'est faire fi de la réalité de terrain, de la pauvreté grandissante, du mal-être social des oubliés, des exclus.

Nous assistons, impuissant, à un combat de coq sur un tas de fumier qui n'est même pas bio... Restons quand même optimiste, il y a beaucoup d'initiative positives, citoyennes, qui, envers et contre tout, se veulent solidaires et différentes de ce que les scélérats qui nous gouvernent, veulent. Oui le monde bascule lentement mais sûrement vers un monde plus citoyen. Asmae a choisi résolument de sensibiliser les jeunes, et plus que cela, d'agir pour devenir plus citoyen, c'est-à-dire plus responsable, actif, critique et solidaire.

Géry de Broqueville

(1) Pour rappel, la première capitale à l'origine de la Russie dirigée par les Riourikides est... Kiev ! Voir Wikipedia pour plus de détails.

Les commentaires sont fermés.