Histoire

Pas toujours les mêmes partenaires

Le chantier de Kibuye (Rwanda) en 1987 avec les pionniers de la 114e.

Le chantier de Kibuye (Rwanda) en 1987 avec les pionniers de la 114e.

Asmae a commencé à travailler en Egypte en 1982 dans le cadre du bidonville du Mokattam. C'était Abouna Semaan (Père Simon) qui nous a permis de travailler dans la partie haute du bidonville, qui est devenu très rapidement la partie "Soeur Emmanuelle", comme du reste, il y a eu aussi la partie APE ou la partie des Soeurs de mère Theresa ! Depuis cette date 82, Asmae n'a plus quitté l'Egypte et apporte encore son soutien 30 ans plus tard.

En 1985, un groupe de scouts (pionniers) de la 1ère de Tournai est venu à Bruxelles pour demander un appui pour un projet de se déroulant à Rwamagana au Rwanda. Vu que la demande correspondait à ce que faisait Asmae, nous avons accepté d'apporter notre concours à ce projet. Notre participation représentait les 25 % d'un cofinancement obtenu via la Fédération des Scouts Catholiques (FSC). Asmae a eu ainsi un premier pied au Rwanda. C'est en juillet 1987, qu'un premier groupe d'Asmae, composé de pionniers de la 114e Unité de Tervuren, est arrivé au Rwanda. Asmae commençait ainsi à travailler avec la FSC et leur partenaire local : l'Association des Scouts du Rwanda (ASR). La collaboration avec cette dernière s'est achevée en 1994. L'ancien commissaire général des Scouts du Rwanda était René Sibomana qui a quitté son mandat en 1992. C'est l'année de la création de Action Jeunesse & Environnement (AJE) qui a existé, dans sa version rwandaise, jusqu'au génocide rwandais en avril 1994.

Pour remplacer un chantier qui devait se dérouler en juillet 1994, un bref appui a été fait dans le bidonville de Kibéra à Nairobi au Kenya. Ce fût l'unique incursion d'Asmae dans ce pays.

Justement à cette date, Action Jeunesse & Environnement s'est installé dans les camps de réfugiés à Goma et a apporté son soutien à différents programmes, notamment avec le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) et l'UNICEF. Durant toute la période de présence d'AJE au Congo, Asmae a continué à apporter son soutien jusqu'en fin 1996. Action Jeunesse & Environnement s'est installée au Sénégal où, elle y est encore actuellement.

Dès 1988, une équipe de coopérants-ONG s'est installée au Caire pour répondre à diverses demandes dont notamment celle de Caritas Egypte dirigée à l'époque par le Père Henri Boulad. Un des coopérants d'Asmae a apporté un appui lorsque le Père Boulad est devenu Président de la Caritas Moyen-Orient et Nord-Afrique (MONA). Ce dernier a demandé à Asmae de travailler avec Caritas Djibouti. C'est ainsi que nous avons commencé à travailler dans ce pays jusqu'en 2005.

En 1989, la chute du rideau de fer a entraîné une ouverture vers l'Est de l'Europe. C'est en 1991 qu'un projet d'appui à un orphelinat de Boarta principalement ainsi qu'à d'autres de la même région a vu le jour. Cet appui a reposé sur l'expérience vécue dans des orphelinats en Egypte durant plusieurs années. L'obligation du choix de la zone géographique de travail, par le ministère des finances, a marqué ce projet d'un point final en 1998.

En 1999, Lors des premiers états généraux d'Asmae, l'association a invité les partenaires pour réfléchir sur l'avenir des relations avec les partenaires. Ces derniers sont venus à peu près tous les quatre ans pour travailler sur des matières communes.

En 2005, l'équipe Formation d'Asmae voulait développer des chantiers plus proches de la Belgique. La communauté marocaine y étant très implantée, quoi de plus naturel que de chercher un partenaire au Maroc. Ce fût la découverte de l'association Mouvement Twiza.

Cette même année 2005, les quatre partenaires (Asmae, Lekaa, AJE et Twiza) se réunissent à Toubacouta pour réfléchir sur une vision commune et une collaboration basée sur la participation. Nait de cette rencontre la Charte de Toubacouta et quelques temps après le Réseau Toubacouta. La création de ce Réseau fait suite aux échanges entre les partenaires dès 1994 dans un esprit de coopération Sud-Sud-Nord.

En 2010, Asmae reprend la coordination et la dynamisation du Réseau international RAP. Ce réseau a été mis en place en 2007 par les fondateurs de la Recherche Action Participative.

En 2015, nous avons découvert et commencé à soutenir un nouveau partenaire : "Alafia Jeunes" du Togo. Ce pays avait déjà été soutenu financièrement par Asmae dans les temps passés pour un seul projet.

Géry de Broqueville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *