Projets, Sénégal

Et les mangroves continuent à pousser…

Plan des espaces et bolong visités.

Plan des espaces et bolong visités.

Bien sûr, elles continuent à pousser sans nous, en ayant tous les jours les pieds dans l'eau à chaque cycle de marée... Et c'est justement "con pedibus" qu'il faut découvrir le reboisement des mangroves dans les terrains reculés du Sine Saloum. A vol d'oiseau, la première parcelle plantée n'est pas éloignée de Soucouta. Il faut tout de même emprunter une pirogue (1) pour rejoindre le premier espace de plantation (voir plan ci-joint). C'est à travers un bolong étroit qu'on arrive dans ce bel espace (n°3) où les alignements de jeunes plants se font de belles racines. Voilà donc un des périmètres replantés en 2013, un des plus récents. (Voir video ci-dessous)

Nous sommes allés ensuite, toujours à pieds, vers le n°5 en passant par un bolong qui même à marée haute, ce qui était le cas, n'est pas très profond. L'espace n°5 est immense. Deux plantations ont été réalisées toujours au nord de cet espace.  et ainsi de suite vers l'espace N°7 via le bolong  n°6. Ce fut donc un périple de 7 km de marche forcée dans l'eau, ce qui ne peut faire que du bien pour sa propre santé !

Ce projet de reboisement avait été couplé avec la plantation de bois villageois. Par manque de temps, la petite promenade de 7 km a pris plus de temps que prévu, nous a poussé à remettre la visite ce ces reboisement-là. Pour mémoire, les bois villageois étaient conçus pour faire pousser des arbres à croissance rapide et ainsi être utilisé comme bois de chauffe pour la cuisine. Ce projet a lutté aussi contre les feux de forêt en 2011 et 2012. Depuis deux ans, il n'y en a plus dans la région malgré la sécheresse. Ce projet a été décrit dans le Passerelles en 2012 dans un article sur les mangroves en général avec un lien sur Radio Première de la RTBF qui avait consacré l'émission Nuwa, sur la question.

Il est bon de revoir les projets pour voir où ils en sont. D'ailleurs, nous allons capitaliser à propos du soutien qu'Asmae a apporter depuis 2001 dans cette région. Mine de rien il y a déjà beaucoup de projets qui ont été soutenu tournant autour de la sécurité alimentaire et de l'éducation.

Géry de Broqueville


(1) Nous sommes partis du ponton (N°1 sur le plan ci-dessus) de l'Afrika Strike, un campement ami qui nous accueillent depuis de nombreuses années. Nous sommes passé par le chenal plus au nord (n°2) et emprunté un étroit bolong pour arriver au n°3.

Les commentaires sont fermés.