Projets, Sénégal

10 jours intenses au Sénégal

geryC’est une double mission qui a eu lieu au Sénégal à partir mi-août. Tout d’abord, il y a la mienne, du 12 au 22, dont le but était de participer au lancement du guide méthodologique de la RAP à Dakar.

La chose est faite devant un parterre de journalistes, de représentants des ministères, de dirigeants des villes comme Dakara et Pikine. Plus de 40 personnes étaient présentes dans les bureaux d’Action Jeunesse & Environnement à Fann Mariste II. Les trois intervenants, René Sibomana pour AJE, Alassane Faye pour GRAINES et moi-même pour ASMAE, nous avons pu continuer la présentation devant les micros des journalistes. (Pour voir toutes les photos, cliquez ici)

Durant cette mission, je me suis également rendu à Soucouta pour visiter le projet de cuisine communautaire qui a été entamé, en juillet dernier, par un groupe Asmae.  Il a été arrêté pour cause de Ramadan. Le maçon a prolongé ses vacances dans son village. A présent, les travaux vont reprendre et la finition sera opérée par un groupe de jeunes français en décembre.

J’ai aussi rencontré Moussa Mané et Aminata Ndiaye pour organiser leur visite en novembre en Belgique. Un de leurs objectifs est de parfaire leur connaissance en termes d’animation radio. Le village de Soucouta est doté depuis 2007 d’une radio communautaire qui couvre les 52 villages de la zone. Cette radio a été installée dans un bâtiment construit par un groupe de jeunes d’Asmae en 2001. Moussa est le responsable de la radio et Aminata une de ses animatrices.

La deuxième mission est celle de Quentin de Behault qui est arrivé le 17 août au Sénégal. Il n’a pas eu le temps de s’acclimater puisque dès le lendemain à 11h, il avait sa première réunion de planification au Centre opérationnel de Daral-Peul (Thiès). Il s’agissait en effet de déterminer le timing de la recherche-action dont le thème général est la création d’emploi. Ce thème est complètement d’actualité au Sénégal, comme chez nous du reste. Quentin est ainsi en formation-immersion en vue de devenir facilitateur de la méthode. Il rentrera en Belgique le 21 septembre.

Une réunion finale a eu lieu aussi pour dynamiser à nouveau le réseau Africain et international des utilisateurs de la méthode de recherche-action « Je participe, tu facilites« .

Gery de Broqueville

 

Les commentaires sont fermés.