Gros plan

Bombay(e) ou une autre mondialisation…

Durant ce mois de janvier 2004 s’est tenu le forum social de Bombay. Haut lieu de l’action sociale et des échanges Nord-Sud et Sud-Nord, ce sommet fut l’occasion pour les acteurs politiques et sociaux d’échanger des expériences, des collaborations, de mettre en place de l’entraide et du développement durable.

Parallèlement à ce forum social de Bombay se tenait le forum «jeunes alternatifs» de Bombaye, village situé à une dizaine de kilomètres de Visé (entre Liège et Maastricht). Ce forum, à l’initiative de l’asbl Écoloj réunissait des jeunes de différents pays d’Europe (France, Allemagne, Pays-Bas,…) afin de débattre de développement durable , des actions pouvant mener à ce développement tant désiré, l’échange d’information, l’information des participants sur l’état de notre planète, diverses situations politiques sur notre planète ou encore la situation des artistes face à des sociétés telles que ClearChannel.,… La journée était en fait partagée en trois temps. La matinée était consacrée à des ateliers de discussions sur l’avenir de l’Europe, la situation climatique , l’avenir des paysans en Belgique, les drogues, …

Durant l’après-midi, diverses conférences avaient lieu sur des sujets telles que le Venezuela d’Hugo Chavez, les logiciels libres l’économie sociale, le climat ou encore les OGM. La journée se terminait par un buffet des saveurs du monde et un concert.

Quelles conclusions pouvons-nous tirer après un tel forum? Vers quel monde nous dirigeons-nous?

Je m’entretiendrai ici plus particulièrement de la situation climatique de notre planète car j’ai eu l’opportunité de pouvoir assister au débat qui réunissait entre autres Monsieur Ivan Gillet (docteur en sciences physico-chimiques) ainsi qu’un membre de la fondation polaire internationale.

Nous nous trouvons actuellement dans une période froide pour notre planète car de la glace est présente tant au pôle Nord qu’au pôle Sud. Cette situation ne durera plus très longtemps si nous continuons à agir dans le sens qui a été pris il y a une trentaine d’années. Cette analyse, tout le monde ou presque, la connaît et de plus en plus de monde est heureusement sensibilisé par cette problématique planétaire. Ce phénomène de dégénérescence inquiète les scientifiques à tel point qu’il deviendrait plus préoccupant que certaines menaces terroristes (analyse faite avant le 11 mars 2004). En effet, si le rythme de la pollution continue de façon égale, on pourrait voir des digues néerlandaises céder sous l’effet des événements climatiques dès 2007. Ce qui entrainerait un envahissement des Pays-Bas par les eaux et une migration de la population vers des terres situées à des altitudes plus élevées. Il est donc grand temps d’agir. Nous verrons maintenant comment vont se comporter les hommes et femmes qui nous dirigent ; prendront-ils leurs responsabilités ? Si ce n’est le cas, il est fort probable, si pas certain, qu’ils seront condamnés à le faire dans les prochaines années…

Jérémie François

Les commentaires sont fermés.