Gros plan

La Fondation Benoît

logo-fondation-benoitAsmae est soutenu, depuis peu, par le Fonds Benoît. Ce Fonds, géré par la Fondation Roi Baudouin*, met en avant une problématique bien réelle mais souvent méconnue et mal perçue: le mal-être chez les jeunes issus de milieux privilégiés.

Le Fonds Benoît a pour objectif innovant de soutenir et de prendre des initiatives permettant à des jeunes adultes issus de milieux privilégiés de devenir de réels acteurs de leur propre vie.

L’objectif novateur abordé par le Fonds Benoît questionne en effet un a priori fondamental de la santé mentale: celui où la valeur argent devrait être déterminante pour le bien-être psychique de l’individu.

 Pourtant, l’argent ne peut pas tout acheter et ne procure pas inconditionnellement le bonheur. A dose excessive il peut même occulter des problèmes psychologiques ou en induire d’autres: obligation de réussite sociale, professionnelle, sociale, matrimoniale, ghettos, névrose de classes, troubles narcissiques … qui peuvent conduire à des troubles parfois bien plus profonds qu’un simple mal de vivre.

Une souffrance méconnue et mal perçue

Ils sont jeunes, ils vivent à l’abri des soucis matériels, bref ils ont « tout pour être heureux ». Et pourtant, ils peuvent adopter parfois des comportements nihilistes et destructeurs, pour eux-mêmes comme pour les autres. Une vie trop facile et une condition privilégiée, souvent léguée de génération en génération, peuvent être la source de graves troubles psychologiques : dépression, anorexie, assuétudes, névroses, psychoses, pulsions autodestructrices pouvant aller jusqu’au suicide. Il est temps de prendre en compte ce qui devient un véritable problème de société. Parce que, au même titre qu’une intelligence hors normes pour des enfants surdoués, la surabondance de biens matériels peut occasionner de réelles souffrances. Et induire des comportements asociaux qui rejaillissent négativement sur l’ensemble de la collectivité.

Nous voulons lever le voile sur une réalité trop volontiers cachée et encourager les projets qui, en impliquant ces jeunes adultes, favorisent l’engagement constructif, le respect de soi et l’exercice d’une citoyenneté active.

Deux objectifs…

Le Fonds Benoît est un fonds nominatif qui a choisi de se consacrer à ce thème novateur et à cette réalité peu connue et mal comprise. Il poursuit deux objectifs principaux :

- asseoir les fondements théoriques de la problématique et mieux la faire (re) connaître, tant du grand public que des acteurs de la santé mentale ;

- soutenir des initiatives permettant à de jeunes adultes issus de milieux dits privilégiés de devenir acteurs de leur propre vie. Le Fonds encourage des projets qui aident ces jeunes à renouer avec leur être profond et à mobiliser des capacités personnelles pour trouver leur place dans la société d’aujourd’hui. Par exemple en s’engageant dans une démarche artistique, en relevant un défi sportif ou en travaillant dans le cadre d’un chantier international.

… des actions

Créé en 2001 au sein de la Fondation Roi Baudouin, le Fonds Benoît est actif en Belgique, en France et dans d’autres pays européens. Il ne lance pas d’appels à projets, mais toute association ou personne qui mène des initiatives répondant aux objectifs du Fonds peut spontanément introduire sa candidature tout au long de l’année. Le Comité de gestion du Fonds Benoît examinera le projet lors de sa réunion suivante et décidera de lui accorder ou non un soutien financier. Le Fonds insiste pour que les associations actives sur le terrain partagent leurs réflexions sur cette problématique.

À l’heure actuelle le Fonds Benoît soutient :

En Belgique

Bruxelles - Asmae

En collaboration avec des partenaires locaux, le projet ’Ici et ailleurs’ donne l’occasion à de jeunes Belges de vivre une expérience de solidarité dans un pays en voie de développement. Ils en reviennent transformés: en travaillant dans un chantier au service d’une communauté démunie, ils s’ouvrent à d’autres réalités sociales et culturelles, mais découvrent aussi en eux-mêmes des potentialités qui les aident ensuite à s’investir positivement dans leur environnement belge.

Ixelles : SOS Jeunes – Prospective Jeunesse

‘Solidar©ité’ est un nouveau concept d’année citoyenne qui rassemble des jeunes de cultures et d’origines différentes en leur donnant l’envie d’exercer leur citoyenneté de manière active et dynamique. Une cinquantaine de jeunes de 17 à 25 ans se sont déjà engagés à consacrer en équipe neuf mois à la réalisation d’un projet basé sur trois axes: chantiers, formations et maturation personnelle. Issus de milieux aussi bien favorisés que très vulnérables, les participants ont tous en commun d’être en décalage par rapport à leur trajectoire scolaire et professionnelle.

Saint-Gilles : Théâtre Poème et Jeunesses Poétiques

Avec tout ce qu’elle suppose de concentration, de travail sur soi et de démarche collective, une pratique théâtrale rigoureuse, encadrée par des professionnels de la mise en scène, peut aider des jeunes en souffrance à remettre en mouvement ce qu’il y a de plus intime et de plus authentique en eux. Le projet consiste à monter avec eux un spectacle conçu comme un espace de parole au travers duquel ils pourront retrouver un désir de vie et de création, et donc devenir, dans tous les sens du terme, de véritables ‘acteurs’ de leur propre existence.

Woluwé-Saint-Lambert : Centre Thérapeutique pour Adolescents (CThA)

 Le projet pilote ‘L’Entreliens’ répond à une situation mal identifiée par le monde de l’enseignement: proposer un espace de rencontre à des jeunes fragilisés psychiquement, qui sabotent littéralement leur scolarité et risquent de dériver à terme vers un parcours psychiatrique. Le travail psychopédagogique mené avec eux et avec leur milieu familial ainsi que les activités collectives qui leur sont proposées (notamment par l’écriture) visent à les orienter vers un nouveau projet de vie.

 Yvoir-Godinne: Association francophone d’Equitation encadrée

Par une approche à la fois sociale et thérapeutique, dénommée «Equitherapy», le projet d’équitation encadrée pour Jeunes Adultes contribue à l’épanouissement d’un public de jeunes adultes en difficultés et les aide à s’insérer dans une démarche citoyenne. Le travail réalisé avec les bénéficiaires et leurs familles au travers de cette approche systémique connaît un réel succès.

En France (Lille) Unis-Cité Nord-Pas de Calais

Grâce à Unis-Cité, des jeunes de 18 à 25 ont accès à un service volontaire de solidarité au sein d’associations locales actives dans le domaine de la lutte contre l’exclusion ou du développement durable. L’expérience du travail en équipe, l’apprentissage de la diversité et la confrontation aux difficultés matérielles des plus démunis favorisent l’exercice d’une citoyenneté active et contribuent à réduire les cloisonnements sociaux et culturels.

Pour obtenir davantage de renseignements sur le Fonds Benoît, veuillez cliquez ici. (lien mis à jour en 2016)

 

Les commentaires sont fermés.